Clément : « Moi aussi je suis zadiste »

Publié le Mis à jour le

Je m’appelle Clément et je vis en Isère depuis ma naissance il y a 26 ans. J’ai grandi, et je vis toujours, dans un petit village de campagne, au bord d’ une route où passent trop de camions, au pied de 2 centrales nucléaires (à 2 et à 20 km, respectivement, du village) et d’une cimenterie immense, Vicat. Autant dire que depuis toujours, dans ma famille, dans ma bande d’amis, avec mes collègues de travail (je suis multitâche, manard agricole et lettré), on sent bien que notre société a un problème avec la nature. Et on sait très bien où sont les problèmes…

Et donc la lutte contre ce système a toujours été un but, personnellement et collectivement, par ici en Isère, le carnage social-écologique d’une société capitaliste-mangeuse de monde étant juste trop grave : on ne peut pas laisser faire, sans rien faire. Et donc la ZAD est partout… C’ est la Terre entière qui est une Zone A Défendre, mais la forêt des Chambarans, c’est un bon début, pour (ré-)apprendre collectivement à lutter efficacement contre le règne du profit. Bien que ce soit surtout un Grand Projet de trop : avec le même budget, on pourrait créer des dizaines d’emplois bien plus intéressants et inscrits dans le temps et la géographie que ceux proposés par Pierre et Vacances d’agents de nettoyage et de restauration, à mi-temps, dans une zone où il n’ y a pas assez de personnes pour occuper tous les postes (et donc c’est minimum 50 km de route pour un travail à mi-temps : qui voudra le faire ? ne vivons plus comme des esclaves). On doit et on peut créer des postes dans la charpente et les soins aux personnes âgées, deux VRAIES priorités en Isère. Et pour cela, on n’a pas à détruire 200 h de zones humides forestières.

Alors quand certains aiment à nous présenter comme des marginaux, mais n’importe quoi ! Les marginaux, ce sont eux ! Qui connaît UN homme politique ? ou un patron ? (quand je dis connaître, c’est partager une sensibilité, évolutive collectivement) Très peu. Or, combien connaissent les gens de son coin ? Aha !  On se connaît tous dans la région, encore, « à la bien cousin, on partage quelque chose dans le coin » et c’ est une force énorme que cela. Que l’hypocrisie cesse donc rapidement, nous sommes en Isère une part importante à être consciente du danger capitaliste, et à vouloir autre chose, et surtout à savoir d’ autres choses : la vie « à l’ ancienne », la solidarité locale, les vieilles techniques, les façons de faire en autonomie et autogestion (et beaucoup de politique, d’histoire, de légendes de gens libres : Mandrin ! Jean Prévost !)  : le maquis fait bien partie de nos êtres et ce n’est pas un hasard si la mobilisation est si forte contre Center Parcs, ce n’est pas un hasard du tout.

clément« C’est parce qu’ on aime les gens, c’ est parce qu’ on aime le monde, qu’on fait tout ça, c’est l’amour de notre terre qui nous fait la défendre » Keny Arkana

Je suis donc zadiste, dans l’âme et le corps, de partout sur cette Terre, des Chambarans en Isère, aux Pléiades dans le ciel…

Clément


Vous aussi envoyez nous votre « Moi aussi je suis zadiste », en texte, vidéo ou audio, à zad-roybon@riseup.net. Les règles du jeu sont ici !

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Clément : « Moi aussi je suis zadiste » »

    Sophie a dit:
    14 décembre 2014 à 0 h 34 min

    Merci Clément

    J'aime

      Martin a dit:
      16 décembre 2014 à 13 h 00 min

      c ‘est bien mon fils, on est fier de toi meme si on ne te le dit pas assez

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s