Mathieu : « Appelez-moi zadiste »

Publié le Mis à jour le

danse avec isaJe m’appelle Mathieu, j’ai 31 ans, marié, 2 enfants. Je suis conseiller municipal et dirige une entreprise du bâtiment de plus de 10 salariés. Je vis près de Roybon. Appelez-moi zadiste, si vous le voulez.

Je témoigne, car je pense qu’il est tant d’arrêter de faire une mini guerre avec pour ennemis les zadistes, car si on est encore capable d’une mini guerre, alors on ne crée rien pour empêcher les grandes.

Il est l’heure de débroussailler le travail pour nos enfants, d’agir en adultes, en entamant des discussions ou chacun reste bienveillant. Cela est simple et beaucoup de personnes savent encadrer ce genre de discussions. Ou alors préfère-t-on dépenser des sommes astronomiques en mobilisant gendarmes, hélicoptère, sans parler des soucis que cela cause à chacun.
On critique souvent les politiques, les gestionnaires d’entreprise, ou les zadistes et les militants, surtout lorsque certains médias ont tendance à diaboliser ces groupes, et dans ce cas renforcer l’opposition.

Le débat aujourd’hui n’est pas seulement celui de l’écologie, mais d’apprendre à se respecter entre humains. De manière générale, si nous ne respectons pas l’autre, cela se reproduit chez nous dans notre entourage, et notre vie devient insupportable.
Je suis surpris de voir comment ce Center parcs est devenu l’objet de conflit. En réalité, très peu de personnes peuvent réellement identifier tous les aspects de ce projet. Chacun défend une idéologie, avec les quelques arguments qu’il a trouvés, et le moyen de défendre cela, c’est de détruire celui qui n’est pas d’accord, et utiliser les médias contre l’autre.

Aujourd’hui c’est Center parcs, mais demain ce sera d’autres projets qui feront l’objet de conflit. Ceux qui sont partisans ou opposants aujourd’hui se retrouveront probablement opposés sur d’autres projets. Il est temps d’arrêter de chercher qui a tort ou qui a raison, il y a des arguments valables dans tout les parties, évitons le passage en force pour arriver à nos projets.

Maintenant nous devons relever le défi, continuer la progression vers une démocratie de plus en plus vraie. Il suffit d’écouter, et non juger. La violence, le rejet, les mensonges cultivés aujourd’hui, nous l’inculquons à nos enfants, et cela se retournera contre nous.
La terre peut être belle ou moche, sauvegardée ou abusée, mais si les humains ne sont pas capables de respecter, rien ne sera bon.

Je reste disponible pour tout travail dans ce sens.

Je suis zadiste, et j’assume.

Mathieu


Vous aussi envoyez nous votre « Moi aussi je suis zadiste », en texte, vidéo ou audio, à zad-roybon@riseup.net. Les règles du jeu sont ici !

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Mathieu : « Appelez-moi zadiste » »

    camille a dit:
    15 décembre 2014 à 10 h 44 min

    D’accord avec toi : je pense que des pratiques telles que la CNV (communication Non-Violente) sont indispensables pour se re-lier à chacun.e. Pour comprendre que, au-delà des stratégies choisies qui peuvent heurter (voire qu’il faut absolument stopper car elles sont destructrices), il y a toujours, derrière, une aspiration belle et légitime, un besoin fondamental non nourri (par exemple, que le territoire de Roybon continue d’accueillir des personnes qui puissent y vivre, ce que certain.es pensent impossible s’il n’y a pas d’emplois créés).

    Il serait bon de développer des groupes pour pratiquer une telle approche au quotidien ; y compris avec soi-même ! (si y’en a qui veulent creuser, y’a de très chouettes vidéos sur internet faites par Isabelle Padovani).

    Cela dit, il me parait tout aussi indispensable de tout faire pour bloquer le chantier en question, s’opposer physiquement, puisqu’il le faut. L’eau, les arbres, les plantes, les animaux, les humain.es qui se nourrissent et se ressourcent dans cet espace valent bien plus que quelques machines ! Ce n ‘est pas de la violence que de mettre hors fonction du matériel qui sert à détruire la vie. Comme dirait un.e zadiste lu.e sur ce blog : « c’est la Nature qui se défend à travers nous. »

    J'aime

      mathieu a dit:
      20 décembre 2014 à 16 h 24 min

      Bonjour Camille,

      Je suis ok, avec toi, mon propo de mini guerre et tant pour les opartisants dont certains jouent comme des enfants à critiquer les opposants. Je trouve bien de bloquer le chantier mais certains actes, servent juste à soulever des colères. A Dionay, certains ont tagué dans le village. Je serait pour des banderoles, ou autres qui ne nuisent pas à la beauté….. Bref…… Si c ‘est toi qui habite Roybon, j’ai bcp aimé ton article. Si tu veut on peut essayer de lancer un groupe qui pourrait peut être servir de lien entre opposants et partisans, plutôt que de laisser la lois du plus fort ou la justice agir. Au plaisir

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s