Catherine : « Moi aussi, je suis zadiste »

Publié le Mis à jour le

CatherineJe m’appelle Catherine. Presque un demi-siècle…
Je suis née à St Marcellin.
Je suis de St Siméon de Bressieux.
Je suis Zadiste parce que :

  • J’ai été élevée au biberon du « pourquoi ? », de l’esprit critique, la réflexion et de la non-soumission.
  • Je ne supporte pas de voir les têtes courbées devant l’argent

  • Je conchie les Nucci/carrefour du développement, Sarko/comptes de campagne, Baladur/Karachi, LePen/héritages captés et tous les petits ou gros qui au nom d’un pouvoir parfois « prêté » par la démocratie, nous piétinent, s’enrichissent (ici, on appelle ça la PWOFITASYON) et crachent sur les valeurs pour lesquels certains votent encore
  • J’enrage de voir chez bon nombre d’entre nous la résignation, l’imbécillité, la fainéantise, la prétention, l’avarice, l’intérêt personnel plutôt que la vie, la lutte, l’invention, l’intérêt de la communauté, le partage
  • Encore et encore il faut se battre pour les droits les plus élémentaires
  • Je me bats pour dénoncer tous ces produits qui tuent à petit feu la planète et nous à travers elle
  • Je déteste ce discours puant, belliqueux et mortifère qui définit comme «étrangers» et donc ni concernés ni impliqués, ceux qui prennent fait et cause pour une lutte, s’ils ne sont pas du cru.
  • L’eau est commune à la terre entière, les nuages de Tchernobyl ne se sont pas arrêtés à la frontière française et qu’aucun d’entre nous n’est propriétaire de l’air qu’il respire
  • Comme ce matin à Destreland*, le projet du Center Parcs de M. Brémond (aller chercher sur internet qui est-ce) est l’illustration de la négation du problème du réchauffement de la planète, du sous-emploi, de la précarité, de la remise en cause de la société au nom de la consommation et d’un pas de plus vers l’esclavage au nom de la réussite Économique. Demandez aux Grecs ce qu’ils en pensent !

Merci aux Zadistes de Roybon, de Sivens, de Notre Dame des Landes, du TAV…

Merci à Sénèque¹ et Thucydide² (Zadistes ?)

Ici, ailleurs, lalit rèd mé lalit bèl ! Nou ka goumé pou nou tout ansanm ansanm.

Je suis Zadiste et j’assume.

Catherine

* (Baie-Mahault – Guadeloupe – où nous avons bloqué les caisses du Carrefour parce qu’il ouvrait à 4h30 du matin au nom de la « liberté de consommer » et du « choix de travailler » et du « chômage »…)

¹ « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

² « Il faut choisir : se reposer ou être libre »


Vous aussi envoyez nous votre « Moi aussi je suis zadiste », en texte, vidéo ou audio, à zad-roybon@riseup.net. Les règles du jeu sont ici !

libre. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s