Le 8 mai à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs – La Résistance c’est maintenant

Publié le Mis à jour le

Lundi 08 mai. La commune de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs accueille la troisième édition d’un machin nommé « Course de la Résistance ». C’est à Jean-Pierre Barbier, président du Conseil Départemental (et partisan notoire de la construction d’un Center Parcs dans les Chambarans) qu’on doit cette brillante idée. Officiellement il s’agit, à travers différentes courses (à vélo et à pied) de « rappeler le sens historique de la date du 08 mai »( la Libération, pas le massacre de Setif) en « mettant en lumière les lieux emblématiques de la seconde guerre mondiale en Isère ». Dans les faits, on a plutôt affaire à une énième opération de communication sur le dos de la Résistance visant à se donner bonne conscience tout en encaissant un maximum d’argent frais. Car, fait notable, la participation aux courses est payante (de 5 à 25 euros selon les parcours).

On est quelques-uns a être énervés contre ce genre d’opérations d’auto-célébrations visant à une unification factice autour d’une Histoire mythifiée, alors que dans la vraie vie la guerre des classes n’a jamais été si féroce.

D’une part la Résistance est loin de l’image d’Epinal des livres d’histoires (conflits entre ces différentes composantes, culte des chefs, présence de l’extrême droite). D’autre part, la résistance est sans cesse conjuguée au passé. Les autorités préferent en donner une version sentant fortement la naphtaline et servant le storytelling national, tout en envoyant dans le même temps ses pandores nasser et gazer les manifestants comme à Paris le 01 mai.

Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs est aussi à moins de 20 kilomètres de la ZAD de Roybon, ou l’on lutte toujours contre l’implantation d’une usine à touristes. Au lendemain d’une élection qui a donné le pouvoir à un larbin de l’ultralibéralisme et vu une candidate néofasciste récolter plus de 33% des suffrages exprimés, il nous a semblé utile de rappeler que la résistance est vivante et pas au musée.

Munis d’une banderole et de tracts, on était quelques-uns à s’être levé tôt pour faire entendre une autre musique que celle de la fanfare. Le tractage s’est bien passé.

pdfLa Résistance c’est maintenant

 

La banderole, ou était écrit « la résistance c’est ici est maintenant » a été décrochée au bout de 10 minutes par des agents de la mairie. On a pu la récupérer pour la tenir à bout de bras plus de trente minutes. On a même eu droit à une interview avec photo du Daubé. Mais, alors qu’on partait, les gendarmes sont intervenus. L’un d’eux, trés agressif, nous l’a arraché des mains, tout en nous gratifiant d’une leçon de morale sur le thème du « vous devriez avoir honte de faire ça ». Le dialogue était impossible. Dommage, on aurait aimé lui demander s’il avait honte d’appartenir à une police qui vote à 65% pour les néofascistes du FN qu’auraient combattu les résistants célébrés 20 mètres plus loin. On a pu aussi noter que dans la (F)rance de Macron la Marseillaise avait remplacé le chant des partisans.

Publicités

Publié le Mis à jour le

20 avril :  Center Parcs de Roybon : le jugement du Conseil d’État serait rendu en juin

Les travaux de construction du Center Parcs de Roybon dans les Chambarans ont été arrêtés avec l’occupation du chantier par des opposants au projet à partir du 1er décembre 2014. Auparavant des perturbations avaient ralenti le chantier qui avait débuté le 17 octobre. Ces travaux ont également été arrêtés par la suite par la justice. Mais le sont-ils définitivement ?

Le 16 décembre 2016, la Cour administrative d’appel de Lyon a confirmé les deux jugements du tribunal administratif de Grenoble : annulation de l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau du 3 octobre 2014 (1) et maintien de l’arrêté préfectoral du 16 octobre 2014 sur les espèces protégées (2). Par contre, l’arrêté du 15 octobre 2012 autorisant les travaux de réalisation d’une canalisation d’eaux usées entre Roybon et la station d’épuration de Saint Sauveur qui n’avait pas été inquiété en première instance a été annulé (3).

Aujourd’hui donc les travaux sont toujours officiellement arrêtés, mais Pierre & Vacances n’a toujours pas abandonné ce projet puisqu’il a fait appel devant le Conseil d’État.

Le Conseil d’État peut très bien contester les jugements rendus précédemment par la Cour administrative de Grenoble et la Cour d’appel administrative de Lyon. Il a d’ailleurs pour cette même affaire déjà annulé l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Grenoble qui avait permis de suspendre les travaux le 23 décembre 2014. L’annulation de la suspension des travaux n’avait alors pas eu d’effet puisque moins d’un mois après le Tribunal administratif annulait l’arrêté préfectoral « lois sur l’eau » et par conséquent ne donnait plus le droit à Pierre e & Vacances de faire les travaux sur le site prévu.

Nous apprenons maintenant que le jugement serait rendu en juin (4). À cette date, le Conseil d’État pourrait très bien reconnaître que les jugements précédents étaient sans fondement et les casser (les annuler), ce qui redonnerait l’autorisation à Pierre & Vacances de recommencer – à l’instant même – ses travaux puisque l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau » ne serait plus annulé.

Si tel est le cas, l’évacuation de la ZAD serait de nouveau à l’ordre du jour. Il est donc nécessaire de l’envisager dès maintenant.

Collectif grenoblois de soutien à la ZAD des Chambarans

——————————–

1 – https://haro-grenoble.info/spip.php?article160

2 – https://haro-grenoble.info/spip.php?article159

3 – https://www.haro-grenoble.info/spip.php?article162

4 – http://www.ledauphine.com/isere-nord/2017/04/17/le-president-du-departement-croit-encore-au-projet-de-center-parcs-nkwx

23 février : Ça  sent le printemps en Chambaran…

Et pour leur Center Parcs, ça sent plutôt mauvais, ou bien ?
Ça a pas trop d’odeur, ce truc-là, à part celle du bitume. M’enfin, on a quelques nouvelles fraîches comme les premiers bourgeons :
Pierre & Vacances, après le deuxième refus essuyé par la cour d’appel de Lyon en décembre, a saisi le Conseil d’État, dernière instance de la justice administrative française (après, il y a l’européenne).
C’est donc reparti pour un tour ! Les délais de jugement au Conseil d’État peuvent être assez longs, on estime ça de 6 mois à un an et demi, peut-être plus, rarement moins…

Et il peut se passer quoi ?
– si Pierre & Vacances perd devant le Conseil d’État, c’est fini, il peut oublier Roybon ! La lutte contre ses autres projets continuera renforcée (dans le Jura, en Saône-et-Loire, dans le Lot-et-Garonne, hésitez pas à vous renseigner !).
– si Pierre & Vacances gagne, alors la bataille continue. Au niveau juridique, les opposant-es iront en cour européenne pour le dossier « loi sur l’eau ».
Plus, pour pouvoir reprendre leurs travaux, il faudra aussi qu’ils se mettent en règle à propos de l’assainissement (car le tribunal de Lyon a également retenu ça contre eux, en décembre) et que le recours de PCSCP sur la vente à vil prix ne soit, lui, pas retenu.
On vous tient au courant de toute éventualité de reprise…
Comme on vous tient au courant des événements à venir sur zone ! N’hésitez pas à nous contacter, d’ailleurs, si vous avez envie d’y organiser des trucs, ça va être plus simple, avec les beaux jours qui reviennent…

A bientôt dans les bois, donc!

Projection débat du documentaire Kanehsatake 270 ans de résistance

Samedi 7 janvier 2017 à 20h00 à La marquise – Roybon

Plus de détail dans l’agenda

2-3-4 Décembre : IIIème hiver d’occupation à Roybon

L’occupation se poursuit à Roybon et entame son 3ème hiver. Pour faire écho aux rencontres sur la forêt qui avaient eu lieu l’année dernière à la même époque, rassemblons nous les 2-3-4 décembre pour échanger, planter, construire, danser, chanter…

Plus de détails dans l’agenda

3iem-hiver

APPEL À DONS : ARBRES ET BUISSONS FRUITIERS

pour préparer l’automne, et si vous vous demander bien ce que vous pouvez ammener avec vous lors de votre visite au bois des Avenières, voici notre suggestion : des arbres et buissons qui font des fruits, à planter dans la nouvelle basse cour de la maquizad.

attention : nous sommes à environ 550m d’altitude ! il ne s’agit pas de condamner de pauvres spécimens destinés à être à leur aise au niveau de la mer …    remerciements arboricoles

Course d’orientation le dimanche 16 août 2016

Rendez-vous à 10 h à la Marquise.

  • le matin  : cartographie
  • à midi  : repas partagé
  • l’après-midi : course d’orientation

Apportez vos boussoles et portez des vêtements et des chaussures adaptés.

20160523_151641

Samedi 18 juin à partir de 15h, vous êtes tous invités au Rassemblement festif contre le Center Parcs de Roybon.

Programme détaillé ICI

Affiche 18 juin DEFINITIVE

ZAD NEWS

Que s’est-il passé ces derniers mois sur la ZAD de Roybon? Que devient l’occupation?

Le communiqué du 23 mai est ICI

Ça sent le printemps en Chambaran…

Publié le Mis à jour le

Et pour leur Center Parcs, ça sent plutôt mauvais, ou bien ?
Ça a pas trop d’odeur, ce truc-là, à part celle du bitume. M’enfin, on a quelques nouvelles fraîches comme les premiers bourgeons :
Pierre & Vacances, après le deuxième refus essuyé par la cour d’appel de Lyon en décembre, a saisi le Conseil d’État, dernière instance de la justice administrative française (après, il y a l’européenne).
C’est donc reparti pour un tour ! Les délais de jugement au Conseil d’État peuvent être assez longs, on estime ça de 6 mois à un an et demi, peut-être plus, rarement moins…

Et il peut se passer quoi ?
– si Pierre & Vacances perd devant le Conseil d’État, c’est fini, il peut oublier Roybon ! La lutte contre ses autres projets continuera renforcée (dans le Jura, en Saône-et-Loire, dans le Lot-et-Garonne, hésitez pas à vous renseigner !).
– si Pierre & Vacances gagne, alors la bataille continue. Au niveau juridique, les opposant-es iront en cour européenne pour le dossier « loi sur l’eau ».
Plus, pour pouvoir reprendre leurs travaux, il faudra aussi qu’ils se mettent en règle à propos de l’assainissement (car le tribunal de Lyon a également retenu ça contre eux, en décembre) et que le recours de PCSCP sur la vente à vil prix ne soit, lui, pas retenu.
On vous tient au courant de toute éventualité de reprise…
Comme on vous tient au courant des événements à venir sur zone ! N’hésitez pas à nous contacter, d’ailleurs, si vous avez envie d’y organiser des trucs, ça va être plus simple, avec les beaux jours qui reviennent…

A bientôt dans les bois, donc!

Projection débat du documentaire Kanehsatake 270 ans de résistance

Publié le Mis à jour le

samedi 7 janvier 2017 à 20:00 à La marquise – Roybon

Documentaire sur la confrontation historique qui a propulsé les problèmes des Autochtones de Kanehsatake et du village d’Oka au Québec au premier plan de la scène internationale et de la conscience des Canadiens. Au cours de cet été épuisant de 1990, la productrice et réalisatrice Alanis Obomsawin, elle-même Abénaquise, a passé 78 jours et nuits angoissants derrière les barricades dressées par les Mohawks, à tourner des images du conflit armé les opposant à la Sûreté du Québec et l’Armée canadienne.

Prix libre

 

2-3-4 Décembre : IIIème hiver d’occupation à Roybon

Publié le Mis à jour le

Bonjour à toutEs,

L’occupation se poursuit à Roybon et entame son 3ème hiver. Pour faire écho aux rencontres sur la forêt qui avaient eu lieu l’année dernière à la même époque, rassemblons nous les 2-3-4 décembre pour échanger, planter, construire, danser, chanter…

3iem-hiver

Vendredi 2 décembre

Rendez-vous à la Marquise à partir de 18h pour un repas vegan suivi, à 20h, de débats imagés sur les luttes de Gardanne et Syndiez avec des intervenants.

Samedi 3 décembre

de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30

10h – 12h: Discussions interluttes avec des camarades d’ici et d’ailleurs / Plantations d’arbres fruitiers / Atelier menuiserie

12h: Repas végan

14h30 – 18h30: Discussions interluttes avec des camarades d’ici et d’ailleurs

19h: Repas vegan

20h00 : Interlude conte

Concert de Zoulouzbek Band

 

Dimanche 4 décembre

11h: Ballade dans les sous-bois des Avenières

14h Contes avec Pistil (anciennement Pustule l’Ardéchois)

Suite autogérée des discussions de la veille.

Toute la journée: Chantier bois et terre-paille à la barricade sud.

brkd-sud

N’hésitez pas à ramener du matériel pour les divers chantiers (arbres fruitiers, bêches, matériel pour travailler le bois…)

Si vous souhaitez dormir sur place, pensez à prendre vos duvets et de quoi avoir chaud la nuit.

D’autre part, nous avons un navette de 9 places pour aller vous chercher à proximité (à la gare de St Marcellin par exemple) et vous amener à la Marquise. Si vous souhaitez en profiter, merci d’appeler à ce numéro: 0668214835 pour qu’on puisse fixer des horaires et s’organiser.

A très vite dans les bois!

Course d’orientation le dimanche 16 octobre 2016 sur la ZAD

Publié le Mis à jour le

Rendez-vous à 10 h à la Marquise.

  • le matin  : cartographie
  • à midi  : repas partagé
  • l’après-midi : course d’orientation

Apportez vos boussoles et portez des vêtements  et des chaussures adaptés.

27-28 août : week-end de chantier participatif à la barricade sud

Publié le Mis à jour le

Les camarades du village médiéval de la barricade sud, en chantier permanent depuis plusieurs mois maintenant, propose un chantier participatif les 27 et 28 août. IElles ont acquis diverses techniques de travail du bois à la main et ont très envie d’échanger avec d’autres en s’activant!

Les 2 tours de l’entrée sont en cours d’isolation en terre-paille.

La Castagne (Auberge du petit chien galeux), cabane à la charpente en bois rond, au toit étanche, à la cuisine avec eau courante, aux sculptures sur bois et au plancher constitué de planches taillées à la main doit encore se doter de murs et être isolée.

Au programme donc:

  • Isolation terre/paille
  • Apprentissage du maniement d’outil pour façonner le bois
  • Clayonnage

Infos pratiques:

A Sud: il y a l’eau courante, on fait cuire au feu de bois, il n’y a pas l’électricité. Il y a de la place pour camper, mais aussi quelques places dans les cabanes alentour ou encore à la Marquise.

Pour les repas, on propose pique-nique/repas partagé.

Pour le chantier, n’hésitez pas à ramener (si vous avez!) des outils pour travailler le bois (surtout si vous avez une hache à équarrir!), de la paille, des clous ou encore de la ficelle (corde de lin, idéale pour le brêlage!).

Pour se rendre à la barricade sud:

De Roybon, prendre la D20 B (route Roybon-Saint Antoine l’Abbaye) et prendre la 2ème route à droite (impasse de l’Aigue Noire) après le camping de Roybon. Monter puis poursuivre sur la piste qui monte, il y a de la place pour se garer à l’entrée de la forêt ou dans la ZAD.

La barricade sud n’a pas encore de téléphone mais vous pouvez contacter la Maison de la Marquise pour plus d’informations: 07.53.36.48.34

Quelques vieilles photos, allez donc voir comme les choses ont changé!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Samedi 18 juin – Rassemblement festif contre le Center Parcs de Roybon – A Saint Marcellin à partir de 15h

Publié le Mis à jour le

Les opposantEs au projet de Center Parcs à Roybon, de tous les  collectifs et organisations de tendances politiques différentes, se  réuniront le samedi 18 juin à partir de 15h pour un goûter festif sur  la place du Champ de Mars à St Marcellin auquel vous êtes toutEs invitéEs à participer!

Affiche 18 juin DEFINITIVE
Au programme:

De l’info et des discussions:

  • Tables d’info de différentes assos et collectifs s’opposant à Center Parcs
  • Un porteur de parole pour susciter des échanges et débats dans l’espace public

Des ateliers manuels:

  • Fabrication d’objets en bois
  • Peinture à l’argile
  • Travail du cuir

Des concerts:

Du théâtre:

  • La Compagnie des Alterneurs jouera sa pièce « J’ai confiance dans la justice de mon pays » (40min)

N’hésitez pas à ramener gâteaux, jus et autres pour un goûter partagé!

 

 

 

Communiqué du 23 mai 2016

Publié le Mis à jour le

Camarades, lectrices, lecteurs,

Bon printemps!

Quelques histoires à vous faire part pour donner envie de venir faire un tour, ou simplement informer.

LIEU DE VIE

Là haut, sur le plateau des Avenières, souvent au dessus de nuages, il se passe des trucs.

Des petites mains arrosent, paillent, repiquent, buttent et désherbent dans les jardins potagers d’ACATA, Camp-à-gnôle, Marquiz et Palette Palace.

A Sud, une nouvelle charpente a poussé et le chantier est toujours en cours, la participation de touTEs est bienvenue! Les tours y sont aussi en cours d’isolation, toujours en terre-paille. Le bois et la terre pour bâtir, une belle terre ocre, ça fait joli, venez voir!

20160515_152628

Au mois d’avril, grâce au concours de plusieurs apiculteurs du coin (que nous remercions pour leurs dons d’essaim et de matériel), nous avons petit à petit composé un rucher. Les abeilles se ruent en ce moment sur les fleurs de houx et d’acacias (enfin…robinier faux-acacias), bientôt le temps des châtaigniers en fleur! Presque chaque week-end, un ami apiculteur vient visiter les ruches et un petit groupe se forme autour de lui pour échanger sur la pratique apicole (viendez donc!). Des occupantEs apprennent et s’impliquent, bientôt à déguster: le miel de la zad!

A la Marquise, il y a maintenant une bibliothèque au grenier. C’est un bel espace que quelques unEs ont mis beaucoup de soin et de temps à aménager (ponçage du parquet, cirage, fabrication d’étagère en bois rond et tordu, classement…). Vous pouvez d’ores et déjà venir emprunter des livres! A venir: un chantier couverture des bouquins.

Depuis plusieurs mois, un grand nettoyage a été lancé sur la zone. Cela a commencé à sud, par le démontage de la cabane barricade et l’évacuation de nombreux matériaux polluants (notamment de la laine de verre dont on nous avait fait don mais qui était peu pertinente à utiliser pour l’isolation de cabane en zone humide). A Nord aussi, un tri a commencé à être fait, des voyages à la décharge ont commencé pour se débarrasser de matériaux endommagés par le temps et l’humidité. Adieu laine de verre, bonjour chantier isolation terre-paille!

SABOTAGES

La zone continue d’être ponctuellement sujet à des sabotages divers, gratuits mais loin de saper notre détermination.

Alors qu’à la barricade Nord, Saboté s’était nouvellement doté d’une extension cuisine en bois, terre/paille et fenêtres, il a suffit d’un jour d’absence des occupantEs pour que celle-ci subisse des coups de tronçonneuse dans sa charpente et que la cuisinière à bois soit massacrée.

Le jeudi 31 mars, les occupantEs de la barricade sud ont entendu des bruits de motos sur zone et moins d’une heure après, iElles ont constaté un incendie d’ampleur et ont prévenu les pompiers. Le feu s’était étendu sur 16 Ha mais, par chance et vue l’humidité, seul les broussailles, les feuilles mortes et les jeunes pousses ont brûlé, les arbres ont seulement eu les pieds noircis. Les pompiers, les gendarmes et l’ONF sont intervenus. Trois départs de feu ont été observés, notamment une palette brûlée uniquement en son centre, sans doute allumée à l’aide d’essence. Nous y voyons un nouvel acte extérieur très dangereux visant à alimenter les rumeurs et accuser les occupantEs de faire n’importe quoi dans la forêt.

Plus tard, des carreaux ont aussi été brisés volontairement sur une cabane de la barricade sud. Les occupantEs y sont cependant de plus en plus nombreusEs et n’ont de cesse de construire de nouvelles structures et améliorer les anciennes.

Il est clair qu’une poignée de personnes continue de vouloir porter atteinte à l’intégrité des occupantEs et des biens qui les entourent en portant des actes délictueux et criminels.

CÔTÉ JURIDIQUE

Le rendu de l’appel de Pierre&Vacances concernant l’annulation de l’arrêté préfectoral pour cause de non respect de la loi sur l’eau se fait attendre. La décision de la cour est déterminante pour une reprise éventuelle des travaux, ce qui entrainerait, vous vous en doutez, une intensification de la lutte sur le terrain. Restons vigilentEs et soyons prêtEs, Pierre&Vacances ne s’installera pas!

D’autres recours sont en cours, et plusieurs à l’échelle européenne. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter le site de PCSCP.

La lucha sigue!

CONCERTS

Le dimanche 18 mars, on a eu l’honneur et la joie d’accueillir les René Binamé (siouplait!) Des supers zicos, de la bonne bière artisanale, un petit concert de rap en première partie et des retrouvailles festives. On a bien chanté, bien dansé, vive l’anarchie!

Le dimanche suivant, rebelote avec des concerts de On lâche les chiens, Kratère et Kyste. Un peu moins de monde ce jour-là mais encore un chouette concert. Surprenamment, la gendarmerie a bien plus tourné que la fois précédente.

scène

Le jeudi 5 mai, nous avons reçu 2 groupes de Oï! : Action Sédition, groupe québecois qui arrivait d’une date à Turin (petit retour du concert ici), et les Trois-Huit, groupe grenoblois bien connu des militants punk de la région. Le concert a réuni une centaine de personnes dont quelques têtes du début de l’occupation et de divers chantiers qu’il faisait bon revoir. Concerts au top sur notre super scène en bois. On avait même un « spécialiste » du son à la console! Les groupes étaient ravis de ce concert en extérieur avec un public si chaleureux. Ça sentait fort le début des festivals de la belle saison!

Le 18 juin prochain, on accueille 2 groupes (pour l’instant) pour un concert de hip-hop acoustique par les potes de la Marginal Prod et une partie plus roots avec un copain du Royans. Prémices d’une fête de la musique en poésie, bons textes et bonnes vibes!

CHANTIER CHARPENTE ROYBO-BUROIS

Les mois de janvier, février et mars, côté Marquise, ont été beaucoup structurés par des chantiers charpente, non pour enfin rebâtir le feu atelier, mais pour préparer un chantier à l’ancienne gare de Luméville, près de Bure dans la Meuse.

Une équipe de RoybonnaisEs a répondu à « l’appel d’offre » des copainEs en lutte contre la poubelle radioactive de Bure (et le complexe industriel nucléaire, monstre d’un stupide et dangereux sens du progrès…) afin de créer un espace commun supplémentaire pour accueillir des événements (comme les rencontres sur les luttes paysannes des 16 et 17 avril derniers).

20160321_164901

Après une bonne vingtaine de jours de chantier effectif à sortir du bois (généreusement offert par des sympathisants de la lutte anti-nucléaire), travailler dans la scierie d’un ami (pour fabriquer chevrons et liteaux), planer (écorcer), minutieusement tracer sur épure (pour avoir des points de rencontre et d’encastrement correct), tailler les tenons mortaise et autres coupes charpentières… un préau d’environ 60m2 s’est enfin érigé, dont le précieux squelette est une charpente traditionnelle en bois rond.

Des charpentierEs, expérimentéEs, d’autres peu, ou pas du tout, ont vécu une aventure audacieuse: s’improviser en travailleureuses du bois en passant le moins possible par des techniques modernes. Plusieurs dizaines de personnes ont participé à diverses étapes de ce chantier coopératif où on a pu faire tourner les savoirs, savoir-faire, prendre soin de nos liens et en tisser de nouveaux avec les camarades de là-haut et mettre à l’épreuve les rapports de domination qui peuvent s’instaurer tacitement entre celleux qui savent et celles qui ne savent pas, ou entre meufs et mecs sur un chantier.

Un moment intense de rencontre pour s’organiser, déconstruire, construire du commun et partager nos richesses, nos forces et nos entraves à la liberté.

Merci à touTEs celleux qui ont participé à cette aventure!

20160526_122501

LUTTES ET FORÊTS

En écho à notre week-end de rencontre autour de la forêt de décembre, les copaInEs de Bure ont organisé, les 19 et 20 mars derniers, un week-end de discussions, de rencontres et de ballades instructives autour des luttes liées à la forêt. De là, un groupe de roybo-burois s’est formé pour réfléchir plus en profondeur sur les questions de forêt comme bien commun, de gestion forestière, de bois-énergie, de tourisme vert, et bien d’autres sujets polémiques en lien avec la forêt, dans le but de rassembler des écrits sur cette thématique de lutte.

COORDINATION CENTER PARCS NI ICI NI AILLEURS

Le 2 avril, à St Ythaire, s’est déroulée la première réunion de coordination d’opposantEs à Center Parcs d’ici et d’ailleurs. Nous avions déjà participé aux événements des uns et des autres mais nous rassemblions tous ce jour-là pour créer une coordination. Nous avons été accueillis par le collectif du Geai du Rousset (opposantEs au Center Parcs du Rousset en Saône et Loire) et avons retrouvé, entre autres, les copains du Collectif Jurassien d’OpposantEs à Center Parcs.

Programme chargé: projection d’un reportage sur Roybon, actualités des différentes luttes contre Center Parcs, discussions en groupe pour partager expériences et idées pour la suite…

Le partage d’expériences de lutte contre les différents projets qui sont à différents stades, que ce soit dans l’organisation de manifestations, dans la communication ou dans la gestion des liens entre collectifs et associations dans les luttes était très enrichissant.

Le 21 mai, nous nous retrouvions pour la 2ème réunion à Palette Palace, à Roybon. Il a fait bon se revoir, se projeter, échanger sur nos difficultés, nos motivations, et partager notre détermination commune à lutter contre Center Parcs , non pas simplement parce que nous n’en voulons pas chez nous, mais parce que CP incarne de nombreuses aberrations du système actuel que nous dénonçons.

Good night CP

La forêt comme bien commun est un sujet qui nous tient à coeur ici, sur la zone d’occupation de Roybon.

Nous vous encourageons donc à venir, que ce soit simplement pour vous balader dans le bois, pour ramasser des fleurs d’aubépine pour faire des tisanes ou d’acacias pour les beignets (c’est la saison!), pour vous-même organiser des balades en groupe, des rendez-vous découverte des sous-bois, récolte, transformation, land-art, contes… la liste de suggestions pourrait être longue!!

Sentez-vous libres de proposer des activités sur cette zone, la réappropriation du territoire nous revient à touTEs! Nous ne sommes surtout pas maîtres des lieux, vous êtes les bienvenuEs pour former un nous commun et ré-apprendre à partager les richesses de la forêt.

A bientôt dans les bois!

Des occupantEs de la forêt

7 et 8 mai – Chantiers à Sud!

Publié le

Bonjour à tous,

La barricade sud de la zone est pleine de vie, ça s’active dans tous les sens!

Les 7 et 8 mai, ramenez vos scies, marteaux, pioches, graines, bonne terre ou bonnes bières pour les divers chantiers lancés:

  • chantier charpente en bois rond
  • isolation terre-paille
  • potager

Viendez nombreux!