Chronologie

2007 : Pierre & Vacances choisit le département de l’Isère et la forêt des Chambaran pour construire son futur Center Parcs. André Vallini, à l’époque président du Conseil général de l’Isère, appuie le projet.

Septembre 2008 : Premières distributions à Roybon de textes critiques contre le projet.

Printemps 2009 : Création de l’association informelle Quelques opposants à Center Parcs (QoCP), qui distribue des textes, colle des affiches et fait signer une pétition.

11 novembre 2009 : QoCP organise une promenade dans le bois des Avenières, qui réunit environ soixante-dix personnes.

Fin 2009 : Création de l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs (PCSCP).

Juillet 2010 : Un premier permis de construire est signé mais attaqué au Tribunal administratif. S’ensuivent plusieurs recours déposés par PCSCP qui ralentissent le projet.

29 juin 2012 : 1 000 personnes se rassemblent pour le Center Parcs au stade de Roybon.

21 mars 2014 : 250 personnes se rassemblent devant le Conseil général de l’Isère à Grenoble pour demander l’annulation du Center Parcs.

Printemps 2014 : Travail de la commission d’enquête au titre de la loi sur l’eau.

Fin juillet 2014 : La commission publie son rapport et émet un avis défavorable.

25 septembre 2014 : Le Coderst (Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques) rend un avis favorable.

3 octobre 2014 : Le préfet de l’Isère donne son accord pour le démarrage des travaux au titre de la loi sur l’eau.

16 octobre 2014 : Le préfet de l’Isère donne son accord pour la destruction d’espèces protégées et de leurs habitats, ce qui rend les travaux possibles.

20 octobre 2014 :Dés le lundi suivant, les travaux de déforestation commencent avec la présence de vigiles et des patrouilles de gendarmes. Le même jour, à l’appel de PCSCP, une quarantaine de personnes se réunissent sur le site pour dénoncer le début des travaux.

26 octobre 2014 : Rémi Fraisse est tué sur le site de Sivens dans le Tarn.

29 octobre 2014 : Une trentaine de personnes retirent des piquets sur le chantier.

30 octobre 2014: Trois élus ELLV publient une tribune dans Libération intitulée : « Barrage de Sivens, Center parcs en Isère : mêmes causes, mêmes effets ? ».

5 novembre 2014 : En hommage à Rémi Fraisse, plusieurs centaines de personnes défilent à Grenoble contre les violences policières et les Grands projets inutiles, dont le Center Parcs.

16 novembre 2014 : 600 personnes participent à la « marche forum » organisée par PCSCP.

Nuit du 20 au 21 novembre 2014 : Du matériel est incendié sur le chantier.

30 novembre 2014 : 1 000 personnes pénètrent sur le chantier, gardé par des vigiles, et traversent la forêt dont 40 hectares ont déjà été déboisés. La maison forestière de la Marquise à la lisère du site de Pierre & Vacances est occupée, elle est rebaptisée « Maquizad ». La semaine suivante, des opposants empêchent la poursuite des travaux et les entreprises retirent leurs engins de chantier.

6 décembre 2014 : À Grenoble, une cinquantaine de personnes manifestent contre les Grands projets inutiles dont le Center Parcs. Le soir même à Roybon une marche aux flambeaux rassemble 500 personnes. Sur le site, des préfabriqués sont vidés sous les yeux des vigiles. à partir du lendemain, la zone du chantier est occupée par les zadistes en permanence.

7 décembre 2014 : 2 000 manifestants se retrouvent à Roybon pour soutenir le Center Parcs, dont de nombreux élus de tous bords.

8 décembre 2014 : Plusieurs centaines d’élus de la région, mais pas seulement, favorables au Center Parcs, se réunissent à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs.

14 décembre 2014 : Les « pro », au nombre de 2 000, déambulent dans les rues du village.

18 décembre 2014 : Le tribunal administratif de Grenoble étudie quatre recours déposés par plusieurs associations contre les deux arrêtés préfectoraux autorisant les travaux.

23 décembre 2014 : Le juge des référés rejette trois des quatre recours déposés par PCSCP, la Frapna (Fédération Rhône Alpes de la Protection de la Nature ) et l’URFEPRA (Union régionale des fédérations départementales des associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique de Rhône-Alpes) concernant l’arrêté du 16 octobre (espèces protégées). Mais pas celui relatif à l’arrêté du 3 octobre (loi sur l’eau) de la fédération pour la Drôme de la pêche et la Protection du Milieu Aquatique, inquiète du réchauffement de l’eau des rivières de l’Herbasse et de la Galaure (après déversement des eaux « usées » du futur « Aqua Mundo ») qui permet la suspension d’un des arrêtés de la préfecture. Vous suivez ? Sinon chantez : « Qui ne pêche pas n’est pas Drômois ! ». La construction du Center Parcs est suspendue, mais la lecture du jugement est ambigüe (cf. note 4 de l’éditorial, page 4). Dans les faits, les entreprises ne peuvent plus intervenir sur le terrain occupé par des zadistes.

24 décembre 2014 : Pierre & Vacances annonce qu’il va se pourvoir en cassation.

24 décembre 2014 : Un arrêté du Conseil général interdit l’accès en véhicule d’une partie de la départementale qui mène à la Maquizad. Cet arrêté est appliqué systématiquement à partir du 31 décembre.

28 décembre 2014 : Le PDG de Pierre & Vacances se déclare dans Le Journal du dimanche « prêt à dialoguer en personne (…) avec les associations qui ont lancé des recours ».

2015 : 23 000 signatures pour la pétition contre le Center Parcs de Roybon.

7 janvier 2015 : PCSCP dépose un recours en cassation pour contester la décision du 23 décembre.

Janvier – février 2015 : Pendant ce temps là, des cabanes fleurissent dans le bois des Avenières


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s