Non classé

Réunion du conseil d’état

Publié le Mis à jour le

Mis à jour le 8 novembre, 14h

Les médias ont annoncé la réunion du conseil d’état ce mercredi 7 novembre pour statuer sur le projet de Center Parcs à Roybon.

La décision peut tomber rapidement, la semaine prochaine, voire prendre jusqu’à 15 jours.

Soit le conseil décide l’arrêt du projet en l’état soit il juge qu’il y a eu des failles dans les procès précédents et réoriente le dossier vers un nouveau tribunal.

Dans tous les cas soyez alerte face à la menace d’une potentielle expulsion.

À bientôt dans la forêt


Récap juridique un peu plus complet:

Mercredi 7 novembre 2018, le Conseil d’État se penche sur le dossier du Center Parcs de Roybon. Ce jugement fait suite à deux échecs juridiques pour la société Pierre & Vacances, porteur du projet, un premier à l’été 2015 à Grenoble et le second, en appel, à Lyon, en décembre 2016. Par deux fois, il a été considéré que Pierre & Vacances ne disposait pas du nombre de zones de compensation suffisant pour compenser la destruction de la zone humide du bois des Avenières.

C’est donc l’épreuve de la dernière chance pour Pierre & Vacances, qui n’aura pas d’autre recours si le Conseil d’État (plus haute instance juridique française) refuse sa demande d’autorisation pour les travaux de son centre de vacances à Roybon. L’Europe ne lui serait d’aucun secours dans cette histoire : elle n’interviendra pas dans cette affaire, elle ne l’aurait fait que pour pénaliser l’État français s’il ne respectait pas les lois de protection de l’environnement, or ici, si le Conseil d’État bloque Pierre & Vacances, les lois de protection sont respectées !

Les médias annoncent que le rendu du Conseil d’État devrait tomber « d’ici la fin du mois de novembre ».

Les issues possibles à ce jugement :

– soit la demande de Pierre & Vacances est refusée, et s’en est fini du projet actuel de Center Parcs. Reste à voir si Pierre & Vacances ne proposera pas un autre projet, ou ne tentera pas de revendre la forêt qu’il avait achetée, ou encore de l’utiliser comme réserve de zones de compensation pour d’autres projets…

– soit la demande de Pierre & Vacances est acceptée, et dans ce cas, deux possibilités : soit le Conseil d’État casse l’arrêt du tribunal de Lyon et renvoie l’affaire à un autre tribunal, ce qui est le plus probable, ou bien il décide de juger lui-même l’affaire et de donner le feu vert à Pierre & Vacances (il y a peu de chance qu’il fasse cela).

Quelles conséquences pour la zad ?

– Si le Center Parcs est bloqué, à l’issue de la décision du Conseil d’État, il y a de fortes chances pour qu’une expulsion soit lancée rapidement, afin de débarrasser la zone de ses « vilains parasites zadistes »…

– Si l’affaire est renvoyée à un autre tribunal, sans doute ne lanceront-ils pas une expulsion avant le résultat (jusqu’à maintenant, ils n’ont pas bougé, préférant attendre la fin des recours). Mais nous ne pouvons pas en être sûr.es.

– Si Pierre & Vacances reçoit l’autorisation de réaliser le Center Parcs, il aura quand même d’autres démarches à faire avant de pouvoir démarrer les travaux (par exemple, mener une étude concernant les problèmes d’assainissement du centre de vacances, qui lui a été demandée par les tribunaux). Mais il est probable qu’une expulsion arrive rapidement.

Publicités

Projection en soutien à l’Amassada

Publié le Mis à jour le

Samedi 3 novembre, RDV à la Marquise pour une nouvelle soirée pizza-proj’!

Ce soir-là, au menu: soutien à la lutte contre les éoliennes industrielles et le méga transformateur à l’Amassade, Saint-Victor-et-Melvieu, dans le Sud Aveyron.

Pizzas à partir de 19h

20h30: projection de Pas Res Nos Arresta, film sur la lutte de l’Amassade

Suivi d’une discussion sur l’actualité de la lutte

PRNA

Texte Zones Humides RYB

Publié le Mis à jour le

ZONE humide

 

Ci-dessous le lien pour télécharger le texte sur les Zones Humides& les compensations à Roybon:

ZONE humide_v WEB1

Perquisition, j’écris ton nom (2ème round)

Publié le

Mercredi 17 octobre vers 10h, c’est reparti : 50 « gens d’armes », répartis en 2 équipes de 25, sont arrivés simultanément aux barricades Nord et Sud. Les deux équipes se sont ensuite rassemblées pour débarquer à la Maki. A noter, la présence du traditionnel hélicoptère.
Cette opération était officiellement un simple contrôle d’identités et fouille de véhicules, apparemment une ou plusieurs personnes étaient recherchées. Une personne ayant refusé de donner son identité a été embarquée.
Plus d’infos suivront.

Jeudi 11 octobre à 11h: Présentation de « Ça grésille dans le poteau »

Publié le Mis à jour le

Livre & Recueils sonores sur la lutte contre la ligne très haute tension dans la Manche

MONTABO_CD

Ce livre et son dvd tentent de prendre du recul sur la manière dont a été menée la lutte entre 2005 et 2013, aux endroits qui étaient alors des points névralgiques de la résistance contre RTE (Réseau de Transport d’Electricité) et ses pylônes de ligne Très Haute Tension (THT). Malgré la construction du projet, nous n’avons pas renoncer à l’idée de raconter la lutte par celles et ceux qui l’ont vécue de l’intérieur: les habitant-e-s, les agriculteurs-trices, les élu-e-s, les militant-e-s, les sans étiquettes. Nous avions en tête de conserver et compiler une mémoire orale des histoires de lutte de chacun-e. Ne pas perdre la mémoire de ces événements et la diffuser. La partager avec tout un chacun mais aussi avec celles et ceux qui se retrouvent confrontés aux mêmes histoires, qui se retrouvent embarqué-es dans des luttes du jour au lendemain, comme ça, parce que leur cadre de vie se retrouve menacé. Il était important pour nous de faire entendre la parole de ces gens, de leur donner l’espace, de raconter les événements qui ont été, pour eux, les plus marquants. Le dvd audio est avant tout une épopée documentaire sonore, réalisée en amateur, totalisant un peu plus de sept heures d’écoute, et le livre est la trace écrite de cette épopée.

RDV:    Paillette Paillasse à 11h jusqu’à 14h, repas partagé, écoute sonore & discutions.    (Départ groupé à la Maison forestière de la marquise à 10h30).

Marche pour la forêt : montrons-leur de quel bois on se chauffe

Publié le Mis à jour le

4 marches organisées par les syndicats de l’ONF traverseront la France afin dénoncer les dangers pesant sur la forêt.Retour ligne automatique
Une d’elle partira le 2 octobre de Valence. Elles se termineront le 25 octobre en forêt de Tronçais (Allier)

Membres de la coordination des luttes contre les projets de Center Parcs à Roybon (Isère), au Rousset (Saône et Loire), et à Poligny (Jura), nous appelons à soutenir et à rejoindre « La marche pour la forêt » organisée par les personnels salariés de l’ONF et celles et ceux qui se battent contre les politiques destinées à :

  • Privatiser la gestion des forêts publiques
  • Réduire leur protection et leur libre accès
  • Les livrer aux technocrates et aux financiers
  • Accéder aux exigences mortifères du capitalisme : forêts artificialisées devenues, pour les besoins du privé comme du public, usines à bois, usines à touristes, usines à compensation écologique…

La forêt publique, qui représente 25 % de la forêt française, n’est pas la seule menacée : il s’agit de reconnaitre à toute forêt ses fonctions nourricières, productives ainsi que la part d’ intime et de sensible qu’elle occupe dans nos vies.

La forêt n’aurait jamais dû cesser d’être et doit redevenir :

  • Un domaine vivant pour la faune et la flore (qu’elles soient ou non répertoriées comme fragiles ou « à préserver ») ainsi que pour tous ceux qui en ont l’usage ou s’y réfugient.
  • Un milieu permettant de protéger nos lieux de vie contre certains risques naturels (glissements de terrain, avalanches, raz-de-marées, etc…)
  • Une ressource en bois à considérer de manière non prédatrice et consciente de ses limites, indissociable d’une réflexion collective sur nos besoins, usages et savoirs-faire.
  • Un espace de promenade de cueillette ; de découverte de la nature, de méditation ou de repos, un refuge parfois, sans valeur marchande et à préserver en tant que tel.

Comme partout, des menaces pèsent sur nos forêts : les promoteurs de Center Parcs (Pierre et vacances, l’Etat et les collectivités territoriales) ont déjà abattu plusieurs hectares de forêt en Isère et menacent de faire de même dans le Jura et en Saône et Loire pour y construire des clapiers à touristes avec bulles tropicales, routes, parkings, fast food, magasins de souvenirs, superettes et autres résidences de tourisme…Retour ligne automatique
N’oublions pas le contournement de Strasbourg, Bure, l’a45, NDDL

Infos pratiques

4 marches parties de Perpignan, Strasbourg, Mulhouse et Valence passeront par villes et villages pour converger dans la forêt de Tronçais (Cérilly ) Allier le 24 octobre. Le 25 un grand rassemblement aura lieu dans la forêt.Retour ligne automatique
Tout le monde peut participer : marche, hébergement, information…

Pour des raisons pratiques, il est préférable de s’inscrire sur le site de la marche : Retour ligne automatique
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/

Rendez-vous mardi 2 octobre, à 9 heures précises, Place de la Mairie à Valence pour le départ de la marche.

Elle passera par l’Ardèche, la Haute-loire, le Puy-de-dôme et l’Allier.Retour ligne automatique
Toutes les étapes, ici.

Vive la forêt espace de vie et de partage, à bas les usines à bois du capitalisme vert !Retour ligne automatique

Coordination Center Parcs – Ni Ici Ni Ailleurs

20, 21 et 22 juillet – Week-end textile

Publié le Mis à jour le

afiche-textile-roybon-juillet

Le métier à tisser niché sous la charpente de la Maki s’est envolé, effrayé par les menaces permanentes d’expulsion. Alors quoi, on abandonne ? Jamais ! Du matériel continue d’arriver, des matériaux aussi. Nos différentes pratiques prennent d’autant plus de sens lorsque les charpentes écorcées offrent des tanins pour la teinture, les expériences plus ou moins fournies se croisent et s’augmentent… L’équipe textile s’agrandit peu à peu.
Les 20, 21 et 22 juillet, nous vous invitons donc dans la forêt habitée de Roybon pour un nouveau week-end sur le textile, et en particulier la laine. Ce sera l’occasion de de découvrir ou de croiser nos techniques sur le lavage, le cardage, le filage et la teinture. Mais aussi de réfléchir à l’autonomie que nos recherchons, avec la conférence gesticulée de Marianne Godez « Le textile, ça tombe du ciel ? », de nous relier avec une petite expérience de cartographie, d’expérimenter le tricot, le crochet, le tissage… Tout en laissant, comme d’habitude, du temps pour les discussions.
N’hésitez pas à venir avec le matériel que vous voudriez partager pendant ce week-end (fuseaux, aiguilles, crochet, rouets..), nous veillerons à ce chacun.e le récupère à la fin, et des matériaux que vous voudriez mettre en commun ou expérimenter.
A bientôt dans les bois !

Programme (en cours de mijotage..)
Vendredi soir à la maison forestière
19h – Repas à prix libre
20h – Projection et discussion

Samedi à la maison forestière
10h – Début du lavage de laine
Repas et temps formel d’ouverture du week-end
14h – Début du cardage et filage
18h – Conférence gesticulée de Marianne Godez « Le textile, ça tombe du ciel ? »
20h – Repas à prix libre
21h – Atelier

Dimanche à la maison forestière
10h – Début de l’atelier teinture
Repas à prix libre
Après-midi – Balade et installation forestière

Et pendant tout le week-end, tissage collectif, tricot, crochet…

Week-end Critique du Tourisme

Publié le Mis à jour le

Week-end Critique du Tourisme

Les 29-30 juin et 1er juillet  à la Marquise

Voici le programme !!!

Affiche finale

ocr_b6e22999246dee162a0c2c8af655610e